50 ans après, raconter Mai 68 en France et aux Etats-Unis [en]

Le 8 mai 2018, le Consulat général de France à New York organise une nouvelle conférence 934 : « Interdit d’interdire : How May 68 Changed Both Sides of the Atlantic ». Nos intervenants analyseront les liens et les échos des mouvements sociaux de part et d’autre de l’Atlantique en 1968.

PNG

Le Mardi 8 mai 2018, de 18h30 à 19h30, le Consulat général de France à New York organise une conférence 934 intitulée « Interdit d’interdire : How May 68 Changed Both Sides of the Atlantic » afin de commémorer les 50 ans de Mai 1968.

Événement historique incontournable, Mai 68 a fait couler beaucoup d’encre. La fin des années 1960 fut une période de changements culturels et politiques sans précédent. Cet élan de liberté, qui a été le symbole d’une génération, n’a pas simplement touché la France. Aux Etats-Unis, la fin de cette décennie a été marquée aussi bien par le mouvement des droits civiques et l’assassinat de Martin Luther King le 4 avril 1968, que par une série de manifestations contre la guerre du Vietnam dès 1967. Comment relier et comparer les événements de Mai 1968 avec les grands mouvements sociaux qui ont traversé l’Amérique ?

Le Consulat général de France propose un regard croisé sur cette période de contestations. Pour cet événement, nous auront le plaisir d’accueillir :

- Bernard Harcourt, professeur de droit et de sciences politiques à Columbia.
- Jan Barry, ancien vétéran de la guerre du Vietnam, poète et auteur de "A citizen’s guide to grassroots campaigns".
- Christelle Dormoy Rajramanan, docteur en sciences politiques de l’Université Paris-Nanterre et membre du CNRS.

Cet échange sera modéré par Clay Risen, rédacteur en chef adjoint de la page "Opinion" au New York Times.

Dernière modification : 04/05/2018

Haut de page