Conférence 934 : La construction des identités [en]

Plus décentralisée et moins localisée géographiquement, la construction de l’identité est désormais sujet à de nouvelles dynamiques. Nos invités analyserons les interactions entre celles-ci dans la construction de l’identité, notamment à l’ère du numérique et de la mondialisation.

Mise à jour : En raison des restrictions de rassemblements visant à éviter la propagation du Coronavirus COVID-19, la conférence 934 de mars 2020 est annulée.

Auparavant, les identités se définissaient d’abord par les zones géographiques et l’appartenance culturelle. Cependant, la technologie et la mondialisation du début des années 2000 ont profondément remodelé la construction des identités. Plus décentralisée et moins localisée géographiquement, la construction des identités est désormais sujet à de nouvelles dynamiques. Avec l’essor des réseaux sociaux, les mouvements politiques progressistes et les idéologies radicales ont gagné en force comme jamais auparavant. Ironiquement, la mondialisation qui a facilité la diffusion de ces idées se traduit maintenant par une montée du nationalisme et des isolationnismes.

Nos invités discuteront de ce paradoxe et disséqueront les interactions entre la construction de l’identité et la mondialisation à l’ère numérique.

Quand : 30 mars 2020 à 18 h 30
Quand : Le Consulat général de France à New York
934 Fifth Avenue (between 74th et 75th Street), New York, NY 10021

Si vous souhaitez assister à la conférence, veuillez confirmer votre présence par email à rsvp.new-york-fslt@diplomatie.gouv.fr. Le nombre de places est limité.

JPEG

Raphaël Liogier est professeur de philosophie et de sociologie à Sciences Po Aix-en-Provence et enseigne au Collège international de philosophie à Paris. Il vit actuellement à New York et est chercheur invité au Council for European Studies de l’Université de Columbia. Ses principaux ouvrages sont Le Mythe de l’islamisation et La guerre des civilisations n’aura pas lieu. Son dernier livre sur le mouvement #MeToo, Heart of maleness : an exploration, a été publié récemment aux États-Unis. Il est l’organisateur scientifique du symposium de l’Université de Columbia du 31 mars 2020 sur les identités globales en devenir.

JPEG

Vishakha Desai est conseillère principale pour les affaires mondiales auprès du président de l’université de Columbia, chercheure principale à l’école des affaires internationales et publiques, et vice-présidente du comité sur la pensée globale. De 1990 à 2012, Dr Desai a occupé diverses fonctions au sein de l’Asia Society, allant de directrice à présidente et directrice générale de l’organisation à partir de 2004. En tant que présidente de l’Asia Society, elle a élargi la portée de la société en Asie grâce à des programmes innovants et à de nouveaux locaux aux États-Unis et en Asie. Parmi les publications de Dr Desai, on retrouve L’histoire de l’art asiatique au 21e siècle (mars 2008), Les dieux gardiens et amoureux : Temple Sculpture of North India (novembre 1993), et Life at Court : Art for India’s Rulers (juin 1985). Elle publie également dans des revues américaines et indiennes de premier plan sur des questions culturelles et d’actualité, et travaille à un mémoire qui sera bientôt publié par Columbia University Press. Récipiendaire de cinq diplômes honorifiques d’établissements d’enseignement américains, Dr Desai est titulaire d’une licence en sciences politiques de l’université de Bombay et d’une maîtrise et d’un doctorat en histoire de l’art asiatique de l’université du Michigan.

JPEG

Michel Wieviorka est sociologue français et directeur d’études à l’EHESS. Ses travaux portent sur le rôle des mouvements sociaux en France et à l’étranger, mais également sur le racisme et le terrorisme. Il est également directeur de la FMSH.

JPEG

Edward Roussel est directeur de l’innovation au Dow Jones, chargé d’identifier les domaines à forts potentiels, tels que les start-ups et les relations avec les entreprises de la Silicon Valley.

M. Roussel a rejoint le Dow Jones en juin 2013 en tant que responsable du développement des produits numériques, supervisant des projets tels que la refonte du site web et des applications du Wall Street Journal. Avant de rejoindre le Dow Jones, Edward a travaillé au Telegraph Media Group à Londres pendant sept ans. En tant que rédacteur en chef de Digital, il a dirigé le site web et les produits mobiles du Telegraph, jouant un rôle central dans la réorganisation de la salle de rédaction afin de placer le journalisme numérique au cœur de ses activités.
Edward Roussel a aussi travaillé chez Bloomberg de 1992 à 2004, jouant un rôle clé dans la rapide expansion éditoriale de l’entreprise. Il a supervisé la couverture financière mondiale, dirigeant une équipe de plus de 130 journalistes. Dans le cadre de ses fonctions précédentes chez Bloomberg, il a été chef de bureau à Bruxelles, Paris et Londres.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 12/03/2020

Haut de page