L’Ecole de Paris, une convergence d’artistes juifs issus de toute l’Europe [en]

Dans le cadre de notre série de conférences « France et Judaïsme : 2000 ans d’histoire entremêlée », Pascale Samuel, conservatrice au MahJ, a animé une conférence sur ce mouvement ayant marqué l’histoire artistique du XXe siècle.

JPEG

Le 9 janvier dernier, une conférence a eu lieu à la Neue Galerie, en présence du Président du World Jewish Congress, l’Ambassadeur Ronald Lauder, et le directeur du Musée d’art et d’histoire Juive de Paris (MahJ) Paul Salmona. Pascale Samuel, conservatrice au MahJ, était la principale intervenante de cet événement qui a mis en lumière ce mouvement artistique à la croisée des cultures juive et française.

Entre 1904 et 1914, Paris voit affluer de nombreux et talentueux artistes juifs venus de l’Europe entière. Ceux-ci sont attirés par le dynamisme du monde artistique parisien de la Belle époque, ainsi que par la large liberté d’expression permise au sein des académies, ateliers et galeries françaises. Des artistes de renom tels que Marc Chagall, Chaim Soutine, Amedeo Modigliani ou encore Sonia Delaunay se démarquent par un style novateur et avant-gardiste, que la postérité retiendra sous le nom d’Ecole de Paris.

Cette conférence s’inscrit dans notre série « France et Judaïsme : 2000 ans d’histoire entremêlée » organisée conjointement par le World Jewish Congress (WJC), le MahJ ainsi que le Consulat.

The purpose of this four part series is to increase awareness about the complicated but also extraordinarily rich history of Judaism in France. Through these conferences we want to convey how deep-rooted the Jewish presence is in France, and how closely intertwined this community has been with the history, culture and building of the French nation and its values for the past 2000 years. Let us be clear : France would not be France without its Jewish citizens. Manual word wrap
- Anne-Claire Legendre, Consul General of France in New York

JPEG

Dernière modification : 07/02/2020

Haut de page