Les entreprises françaises solidaires avec les Etats-Unis face au COVID-19

Le virus n’a pas de frontières, au même titre que la solidarité. Depuis le début de la propagation du virus de nombreuses entreprises françaises présentes dans la circonscription ont rejoint l’effort collectif contre la pandémie de COVID-19.

JPEGGrands groupes, PME et start-ups, tous secteurs confondus, ces entreprises ont manifesté leur solidarité, par diverses formes, afin d’aider les autorités locales, le personnel hospitalier et les populations vulnérables des États de New York, du New Jersey, et du Connecticut.

BNP Paribas et la Société Générale, des banques françaises au service du milieu hospitalier

Le groupe bancaire français BNP Paribas mis en place un plan de soutien d’urgence pour faire face à la crise sanitaire. Une enveloppe de 25 millions d’euros a été allouée à des actions de soutien aux hôpitaux de 35 pays du monde. À cet égard, le groupe a participé à la création d’un hôpital de campagne dans le Queens à New York, afin de décharger les hôpitaux de la ville.

La Société Générale, autre pilier de secteur bancaire français, a également apporté son soutien à la ville de New York et à ses soignants en faisant dons de masques chirurgicaux, essentiels en milieu hospitalier, mais en rupture de stock.

Dons de multinationales françaises de l’agroalimentaire et de la restauration, Danone, Sodexo et Elior

Danone North America, la filiale américaine de la multinationale agroalimentaire française a fait un don de 1.5 millions de dollars à des associations d’aides alimentaires dans le pays, notamment l’association City Harvest de la ville de New York, l’association Feeding Westchester de l’État de New York et des associations dans le New Jersey. En complément de ce soutien financier, 50 000 pots de yahourt et 56 000 briques de lait biologique produits par le groupe ont été donnés à l’association Feeding Westchester afin de nourrir les résidents de New Rochelle dans l’État de New York, l’une des communautés considérablement touchées par le virus

Sodexo, fournisseur mondial de services de restauration collective a également fait des dons à des associations d’aides alimentaires, Feeding America, Food Recovery Network, Moves for Hunger et Food Rescue US. Sodexo vient également en aide aux étudiants privés d’accès à la nourriture, suite à la fermeture de nombreuses écoles et universités, en distribuant plus de 300 000 repas par jour.

Elior North America, l’antenne américaine de la multinationale française de la restauration collective apporte également son aide aux plus démunis de la circonscription. Augmentant ses effectifs dans le secteur d’activité des « plats préparés », la filiale répond quotidiennement à la demande croissante de livraisons de repas aux personnes vulnérables et isolées.

LVMH, chef de file mondial de l’industrie du luxe, engagé auprès du personnel médical

Si la filiale américaine de LVMH œuvre essentiellement auprès d’étudiants new yorkais des quartiers mal desservis par la création d’un programme pilote de coaching à distance en partenariat avec l’association United Way of New York City, une majorité des marques du groupe se sont engagées à soutenir le personnel médical américain

A cet égard, Louis Vuitton a fait don de 25 000 masques N95 aux hôpitaux de New York, Marc Jacobs, de 3 000 blouses et de 10 000 masques, Sephora, de 50 000 kits de produits. La marque de cosmétiques, Fresh, a fait don de plus de 10 000 unités de produits de soin au personnel médical des hôpitaux de New York et aux centres pour personnes sans domicile ayant contracté le virus. La marque Fenty Beauty reverse 100% du produit de la vente de certains produits à la Fondation Clara Lionel, fondation engagée dans la lutte contre le virus dans le monde. Enfin, Moët Hennessy USA a fait des dons financiers à 2 associations américaines, US Bartender’s Guild et National Restaurant Association Education Fund (NRAEF), et a reconvertit sa distillerie de Whisky à Woodinville dans la fabrication de milliers de litres d’alcool à des fins médicales.

Dons et production de gel désinfectant par les marques de cosmétiques, L’Oréal et Prose

La marque de produits pour cheveux, Prose a fait don de 30 000 dollars aux hôpitaux new yorkais. Cette somme sera consacrée à l’achat de nourriture, d’équipement de protection, de remboursement de frais d’hôtels et de transports des agents médicaux de première ligne. En outre, 21 000 bouteilles de désinfectant pour les mains seront produites et données à des organisations newyorkaises.

Le leader des produits cosmétiques français, L’Oréal s’est engagé dans la bataille contre COVID-19. Le groupe a fait don de masques chirurgicaux N95, de respirateurs et de désinfectant pour les mains à des hôpitaux du New Jersey. En complément de son action auprès de la fonction hospitalière, L’Oréal a manifesté son soutien auprès d’associations caritatives américaines, en donnant des produits d’hygiène et de soins à l’association Feed the Children d’une valeur de 1 million de dollars et par un don de 250 000 dollars à l’organisation américaine de lutte contre la faim, Feeding America.

Les conseillers du Commerce extérieur de la France (CCEF) sont eux aussi mobilisés

Partage d’informations au réseau des CCE, mise en relation avec les autorités locales... Les conseillers du Commerce extérieur ont su activer leurs contacts pour répondre au besoin de l’état de New York.

Raphaël Camp, CEO d’Eurovet Americas, a activé un réseau de plus de 10 000 contacts afin de détailler les différentes procédures existantes, avec l’aide de l’Empire State Development.
Il a pu ainsi relayer toutes les offres de supply en PPE des pays hors Chine (entreprises au Pérou, Lettonie, Espagne, Colombie, Grèce et Turquie), et répondre aux usines situées dans l’état concernant la procédure pour obtenir une autorisation de la FDA et pour soumettre les quantités disponibles aux autorités locales.

Patricia Carreras a mis en action son réseau tissé depuis 25 ans en Chine, permettant de prendre contact avec une entité qui avait 1050 respirateurs. Contact a été pris avec les autorités locales.

Des initiatives d’expatriés rejoignent l’effort collectif contre le COVID-19

En complément des actions d’aide et de soutien des entreprises françaises, de nombreuses initiatives de français expatriés dans la circonscription se sont développées.

Sandrine Dos Santos, expatriée française à New York, propriétaire du restaurant Ratatouille à Midtown, s’est reconvertie dans la fabrication de masques, qu’elle offre au personnel soignant de la ville.

Benjamin Chemla, fondateur des salles de sport FitHouse à New York, a investi avec sa compagne, toute leur énergie dans la production de tenues de protection pour le personnel soignant de New York, dans une initiative baptisée « Garment District for Gowns ».

Dernière modification : 08/05/2020

Haut de page