Les priorités diplomatiques de la France réaffirmées durant la Semaine des Ambassadeurs

La semaine des Ambassadeurs s’est déroulée du 28 au 31 août à Paris. Cet événement vise traditionnellement à présenter les enjeux diplomatiques de la France, regroupés cette année sous le thème suivant : « Renouveler notre action dans un monde de ruptures ». A ce titre, les sujets tels que la montée des nationalismes, la construction et la souveraineté européenne, ainsi que la sécurité des Français ont été abordés.

JPEG

Le rôle et le poids de la France sur la scène internationale ont largement été rappelés durant cette semaine diplomatique. La lutte contre le terrorisme constitue ainsi la première priorité de notre politique étrangère. La Syrie et l’Irak d’une part, la Libye et le Sahel d’autre part, sont les deux grands terrains concentrant nos efforts diplomatiques et militaires. La coopération avec les organismes internationaux et régionaux, notamment en matière de financement du terrorisme, est à cette fin indispensable. La France entend ainsi maintenir un esprit de multilatéralisme face à ces enjeux sécuritaires, tout en restant indépendante et en conservant sa place de premier plan dans les instances internationales telles que l’ONU.

La crise migratoire est également une priorité majeure pour la nation. Le Président Macron a rappelé lors de l’inauguration de cette semaine que l’accueil des migrants constituait « un devoir humain ». La coopération avec des pays tels que l’Italie et la Lybie est à ce titre essentielle. La déclaration conjointe adoptée la veille de cet événement entre la France et plusieurs partenaires européens et africains vise ainsi à intervenir auprès des populations vulnérables plus en amont, et constitue le prochain travail diplomatique d’envergure dans ce domaine. L’engagement de la France dans le développement économique et politique du continent africain, ainsi que le maintien privilégié de nos relations avec les pays du Maghreb, ont également été réitérés.

Côté Europe, la nécessité de préserver et de renforcer le socle Franco-Allemand en vue de poursuivre la construction européenne a été réaffirmée. La mise en œuvre de l’« agenda de protection » décidé par le Président Macron et la Chancelière allemande Angela Merkel ainsi que la gestion du Brexit, constituent des enjeux diplomatiques majeurs. Protection des travailleurs, réforme du droit d’asile, coopération européenne en matière migratoire, définition d’une politique commerciale et mise en place d’une Europe de la défense : tels seront les objectifs de la France vis-à-vis de l’Union européenne ces prochaines années.

Parmi les autres dossiers brûlants de la politique étrangère française : le climat et le rayonnement économique et culturel français. La France compte poursuivre son leadership dans le domaine du réchauffement climatique, et veiller à ce que l’Accord de Paris soit préservé. La diplomatie économique et étudiante reste par ailleurs un outil capital dans le rayonnement de la France à l’étranger. Porter les talents français à l’international, notamment dans les secteurs de la technologie et du numérique, et améliorer l’attractivité des universités françaises constituent un objectif essentiel de notre diplomatie.

Dernière modification : 08/09/2017

Haut de page