Les villes de Paris et de New York lancent une compétition Tech pour accélérer l’action en faveur du climat [en]

Afin de lutter contre le réchauffement climatique et d’assurer une transition vers des moyens de transport écologiques, Paris et New York lancent un défi à l’industrie Tech. Ville pionnière dans l’adoption des voitures électriques, Paris compte utiliser ce défi pour élargir l’accès à des bornes de recharge rapide.

JPEG

Ce défi s’inscrit dans le cadre des « NYCx moonshot challenges » qui appellent le secteur Tech à développer des solutions permettant la mise à disposition à grande échelle de bornes de rechargement de véhicules électriques, dans le but d’accélérer l’adoption de ces derniers.

Même si le prix des voitures et camions électriques s’est démocratisé, l’existence d’une infrastructure adaptée aidant les conducteurs new yorkais à faire cette transition est un levier clé de l’adoption des véhicules électriques. Idéals pour le conducteur urbain, les véhicules électriques ne produisent pas de gaz d’échappement, demandent moins d’entretien, et sont ainsi l’un des piliers essentiels d’un système de transport plus écologique, et de la réussite des buts ambitieux que s’est fixé la ville en matière de réchauffement climatique.

Le secteur des transports de la ville est aujourd’hui responsable de 30% des émissions de gaz à effet de serre, dont 90% sont causées par des véhicules privés. Le « NYCx climate moonshot challenge » invite les acteurs internationaux du secteur Tech à réfléchir de manière créative à la façon dont on peut faciliter la mise à l’écart de véhicules à énergie fossile en faveur de véhicules plus écologiques. Il sera demandé aux participants d’identifier et de tester un ensemble de technologies de recharge de véhicules électriques, ainsi que définir des stratégies d’incitation.

« Nous sommes résolument ambitieux dans notre approche de la menace que constitue le réchauffement climatique » a déclaré le maire Bill de Blasio. « NYCx mobilise la Tech pour accélérer nos actions visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et appelle les experts qui révolutionnent le secteur à participer à ce défi. »

Les solutions nommées gagnantes viendront compléter des plans annoncés antérieurement pour développer de nouvelles bornes de rechargement rapide à travers la ville et feront l’objet d’un investissement de USD 10 millons visant à développer des bornes permettant jusqu’à vingt recharges par site. Un maximum de 4 finalistes recevra chacun USD 20,000, pour développer les propositions qu’ils auront présentées aux représentants du département des transports de New York ainsi qu’à ceux du bureau du Maire en charge du Développement Durable. Le gagnant aura la possibilité d’inclure certains éléments de sa proposition dans la feuille de route de la ville pour l’adoption des véhicules électriques. Ces efforts, en coordination avec la Flotte Ecologique de la ville, contribueront à l’objectif fixé par la ville de réduire de 20% les immatriculations de véhicules à moteur d’ici 2025.

Le lancement du « NYCx climate moonshot challenge » intervient exactement deux ans après la signature de l’Accord de Paris par près de 195 organisations. En dépit d’une délégation à l’Etat fédéral de la question climatique et du retrait de l’Accord de Paris au printemps dernier, le Maire Bill de Blasio s’est engagé à ce que la ville de New York respecte les termes de l’accord, et à accélérer le projet déjà ambitieux de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la ville d’ici 2050 à 80% de ce qu’elles étaient en 2005. Plus tôt cette année, dans le cadre du « 1.5°C Climate Action Plan », la ville a annoncé ces priorités pour réduire les émissions causées par les constructions, les déchets et les transports.

Pionnière de longue date de la transition vers les véhicules électriques, Paris lancera un défi visant à élargir l’accès aux bornes de recharge rapide dans la ville. Dans le cadre de ce partenariat, la ville de Paris fera également appel à la communauté Tech pour définir les besoins spécifiques de la ville en matière de transports, via Paris&co

Dernière modification : 03/01/2018

Haut de page