Paris, prochaine ville à accueillir les Jeux Olympiques d’été de 2024 ? [en]

C’est enfin acté. La ville de Los Angeles vient de passer un accord avec le Comité International Olympique pour organiser les Jeux Olympiques de 2028, ce qui ouvre la voie aux JO à Paris en 2024.

Les deux villes avait reçu au préalable l’accord du CIO pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et 2028. Ce sera la troisième fois que la métropole californienne organise les Jeux d’été, après 1984 et 1932. L’attribution finale des jeux en 2024 sera annoncée à Lima le 13 septembre 2017.

JPEG

Après l’échec malheureux pour les JO de 2012 attribués à Londres, la ville de Paris s’est portée candidate en juin 2015, avec un projet ambitieux réalisé en partenariat avec le Grand Paris et le Conseil de Paris. La présidence du comité chargé de défendre la candidature des jeux est assurée à la fois par l’ancien triple médaillés olympique de canoë monoplace, Tony Estanguet et par l’ancien président de l’International Rugby Board (IRB), Bernard Lapasset. Le comité des athlètes est également co-présidé par des personnalités de renom, à savoir le judoka Teddy Riner et l’athlète paralympique Marie-Amélie Le Fur.

Paris a plus d’une corde à son arc pour espérer remporter cette fois-ci la victoire. En plus de la qualité de ses infrastructures, la capitale n’aura pas à lancer de nouveaux travaux de construction, excepté l’ouverture d’une piscine olympique dont le projet était prévu avant même la candidature. Son réseau de transports publics est également un atout de taille. Comparé à Los-Angeles, dont l’aire urbaine s’étend sur plus de 60 kilomètres, les déplacements entre les différentes compétitions seront facilités pour les sportifs et pour les spectateurs. La candidature s’appuie enfin sur le charme de la ville. Les autorités ont en effet décidé d’associer autant que possible les compétitions aux sites emblématiques de la ville. Quoi de mieux que d’observer un combat d’escrime dans le Grand Palais, près des Champs Elysées, de soutenir son équipe de beach Volleyball sur le champ de Mars ou de se promener dans le village olympique à Saint-Denis près du stade de France.

Paris a eu la chance d’être soutenu par de nombreuses personnalités, à commencer par le nouveau président de la République. Lors des journées olympiques organisées dans la capitale à la fin du mois de juin, Emmanuel Macron s’est pris au jeu et n’a pas hésité à échanger quelques balles de tennis-fauteuil et à enfiler les gants de boxe. Anne Hidalgo s’est beaucoup investie en portant la candidature de la ville à l’international. Elle a multiplié les voyages dans plus de 11 pays en passant par la Russie, le Japon ou encore le Qatar. Enfin, de grands sportifs étrangers ont soutenu la candidature de Paris dont le footballer italien du Paris-Saint-Germain Thiago Motta, le tennisman espagnol Rafael Nadal ou encore le rugbyman néo-zélandais du Racing 92 Daniel Carter.

Trois villes s’étaient portées candidates aux côtés de Los Angeles et Paris – Hambourg, Rome et Budapest – mais ont abandonné faute de moyens financiers ou de soutiens populaires. Si la ville gagne ce pari, elle accueillera de nouveau les Jeux Olympiques un siècle plus tard. La réponse, le 13 septembre prochain.

En attendant, suivez toutes les actualités de la candidature de la ville de Paris sur le site internet Paris2024.

Dernière modification : 04/08/2017

Haut de page