Retour sur la venue du Président de la République à New York à l’occasion de l’AGNU [en]

Le Président de la République, Emmanuel Macron, était de passage à New York pour la première fois depuis son élection, à l’occasion de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

JPEG

Cette visite a reçu un accueil favorable de la part des médias, tant du côté français que du côté américain. Le Président de la République a ainsi donné une interview pour CNN en répondant aux questions de Christiane Amanpour. Les interventions d’Emmanuel Macron ont dans l’ensemble été saluées par la presse américaine, qui a apprécié la défense du multilatéralisme livrée par le Président français à l’Assemblée Générale de l’ONU ainsi que ses propositions sur l’Iran et la Corée du Nord.

En marge de l’Assemblée Générale, Emmanuel Macron s’est entretenu avec les représentants de nombreux pays. En plus des problématiques géopolitiques, et notamment de la question syrienne, il a donné la priorité au développement durable et au climat, notamment lors du sommet sur le Pacte mondial pour l’environnement. Ce projet vise à produire le premier accord international juridiquement contraignant qui rassemblerait et harmoniserait l’ensemble des droits environnementaux dans un seul document.

Lors de son adresse à la communauté française de New York, Emmanuel Macron a réaffirmé son engagement résolument pro-européen. Il a répété ses projets de réformes structurelles pour la France, avec deux ambitions : davantage de flexibilité dans le monde du travail et une éducation d’excellence. Le Président de la République a aussi invité les entrepreneurs français de New York à continuer de se développer et à ne pas hésiter à se tourner vers la France. Il a appelé de ses vœux une transformation en profondeur de la France, où « l’esprit de conquête souffle à nouveau ».

Emmanuel Macron s’est aussi rendu dans les locaux de l’université publique de la ville de New York (CUNY), où il a annoncé le lancement d’un fonds de soutien aux programmes bilingues anglais-français dans les écoles publiques américaines. Il y a salué une « œuvre de civilisation », qui favorise « les petits ponts humains », au-delà des différends politiques entre les États.

La lutte contre le terrorisme et la cyber-sécurité faisaient aussi partie des thématiques discutées par le président français, notamment lors de la conférence « Prévenir l’usage terroriste d’Internet », co-présidée par la France et le Royaume-Uni. Les participants à la réunion ont réaffirmé leur soutien au Forum mondial de l’internet pour la lutte contre le terrorisme (GICTF) lancé par Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube en juin dernier. Les entreprises présentes ont renforcé leurs engagements pour repérer et supprimer les contenus terroristes dans les plus brefs délais ou prévenir leur mise en ligne.

Dernière modification : 03/10/2017

Haut de page