Penny Abeywardena décorée de l’Ordre National du Mérite par la France le 3 mai 2022 [en]

Pionnière dans le domaine des relations internationales et la lutte pour un monde meilleur, Penny Abeywardena a pendant 8 ans collaboré avec le Consulat général de France à New York et l’ensemble du réseau diplomatique de New York en tant que Commissaire aux Affaires internationales de la ville. Pour son énergie et son travail acharné, elle a été faite Chevalier de l’Ordre National du Mérite par le Consul général de France à New York, Jérémie Robert.

JPEG

Penny Abeywardena est arrivée aux États-Unis à l’âge de quatre ans. Elle et sa famille avaient fui la guerre civile au Sri Lanka pour se construire une nouvelle vie à Los Angeles, en Californie. Aspirant à un avenir meilleur, sa famille a dépassé la durée de son visa de tourisme et passé les années suivantes dans la situation précaire de sans-papiers aux États-Unis. Heureusement pour Penny Abeywardena, le président Reagan a adopté le "Immigration Reform and Control Act" qui leur a accordé, à elle et à sa famille, l’amnistie ainsi qu’une voie vers la citoyenneté. À 15 ans, Penny Abeywardena a prêté serment en tant que citoyenne des États-Unis. 

20 ans plus tard, Penny Abeywardena était nommée Commissaire aux Affaires internationales de la ville de New York [2014-2022] par le maire Bill de Blasio. Elle avait alors 36 ans et était la première femme de couleur et immigrée à occuper ce poste. 

Madame Abeywardena était plus particulièrement chargée de maintenir les relations avec la communauté diplomatique de New York, la plus importante au monde. Elle inclut le corps consulaire, composé d’environ 120 missions diplomatiques qui représentent l’ensemble de la diaspora immigrée, soit environ 40% de la population totale de la ville. 

JPEG

En tant que Commissaire aux Affaires internationales, Penny Abeywardena était également chargée d’entretenir des relations avec les dirigeants des Nations Unies et certains des leaders les plus influents du monde dans le domaine des affaires internationales.

JPEG

Avant sa nomination à ce poste, le Bureau des Affaires internationales était surtout connu pour l’organisation d’événements sociaux. Penny Abeywardena a contribué à le transformer en une agence qui a désormais un réel impact sur la scène mondiale.

Elle a par exemple été à l’origine du programme "Connecting Local to Global", dont la mission était de partager des informations avec les quelque 120 consulats sur les ressources que la ville pouvait offrir aux communautés. Il pouvait aussi bien s’agir d’un soutien aux petites entreprises que de la manière de réagir aux catastrophes ou encore la liste des hôpitaux à fréquenter en cas de Covid.

JPEG

Sous la direction de Madame Abeywardena, le Bureaux des Affaires internationales a également ouvert le dialogue avec et entre les diplomates étrangers afin de les informer sur la gestion de certaines questions politiques par la ville de New York et de faciliter le partage de bonnes pratiques. Par exemple, sur la base d’un programme mis en place par ville de New York en 2015 pour aider les immigrés, l’ID NYC, Paris a introduit une carte d’identité que les résidents peuvent utiliser quel que soit leur statut et qui leur donne accès à des services utiles, comme l’emprunt de livres dans les bibliothèques.

JPEG

Penny Abeywardena a également participer à faire avancer les objectifs de développement durable de l’ONU en organisant des visites pour les diplomates afin qu’ils voient comment New York combat les inégalités et prévient les effets néfastes du changement climatique et en s’appuyant sur la concentration unique d’experts internationaux de la ville pour organiser des groupes de travail et notamment plusieurs événements sur la biodiversité avec la mission française à l’ONU.

Lorsque la pandémie a frappé la ville en mars 2020, Penny Abeywardena a contacté les dirigeants de la communauté diplomatique pour obtenir des dons de ventilateurs, d’oxygène et de masques. Elle et son équipe ont négocié un don historique de 250 000 masques par les Nations Unies aux professionnels de la santé, alors que les hôpitaux de New York manquaient cruellement de matériel de protection.

JPEG

Avant même son arrivée à l’hôtel de ville, Madame Abeywardena repoussait les limites des rôles professionnels qu’elle occupait. La Clinton Global Initiative (CGI) l’a recrutée pour diriger le "Girls and Women Integration Program" en 2009. À ce poste, elle a convaincu des multinationales, des philanthropes, des ONG et des institutions internationales de canaliser des centaines de millions de dollars vers des programmes de soutien aux femmes et aux filles. Sous sa direction, ce programme est devenu le plus connu de la CGI.

Les causes que Penny Abeywardena a consacré son énergie considérable à soutenir ont toujours été du bon côté de l’histoire et se sont concentrées sur la réalisation d’un monde plus juste et plus durable. Avant de travailler pour la ville de New York et la Clinton Global Initiative, elle s’est investie en faveur des droits de l’Homme (Human Rights Watch), de la philanthropie progressiste (Funding Exchange) et de la réforme de l’immigration (Drum Major Institute for Public Policy).

JPEG

Nombre de ces causes sont également une priorité pour la France. Lorsque qu’elle était Commissaire aux Affaires internationales de la ville de New York, nous étions fiers de collaborer avec Madame Abeywardena sur le changement climatique et l’égalité des sexes. Elle intervenait fréquemment lors de nos conférences et de nos réunions avec des fonctionnaires français de haut niveau. Lorsque le gouvernement fédéral des États-Unis s’est retiré de l’accord de Paris sur le climat en juin 2017, elle a contribué à forger un mouvement mondial de gouvernements locaux qui se sont engagés à atteindre les objectifs de durabilité qui figuraient dans ces accords. En 2018, la ville de New York est devenue la première ville au monde à rendre compte aux Nations Unies de ses progrès vers les objectifs de durabilité dans le cadre d’un examen local volontaire (EVV). 

Après 8 ans au sein de l’administration De Blasio, Penny Abeywardena va bientôt entamer un nouveau chapitre professionnel.

Madame Penny Abeywardena, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais Chevalier de l’Ordre National du Mérite. - Jérémie Robert, Consul général de France à New York

JPEG

Dernière modification : 04/05/2022

Haut de page